Electricité : comment vérifier si les puissances d'abonnement des parties communes sont correctes ?

compteur Linky

Plus de la moitié des compteurs des parties communes des immeubles résidentiels ont des puissances souscrites trop élevées

La majorité des compteurs des parties communes des immeubles résidentiels sont des compteurs avec des puissances comprises entre 3 et 36kVA, ce qu'on appelle communément des compteurs C5 ou ex tarif bleu. L'analyse des données de ces compteurs sur un échantillon d'environ 30 000 compteurs de parties communes montre que les puissances souscrites de ces compteurs sont trop élevées dans plus de 60% des cas. La part de l'abonnement électrique liée à la puissance souscrite (TURPE) peut donc être facilement réduite sur la majorité de ces compteurs.

Pourquoi changer de puissance d’abonnement ?

La puissance électrique est la quantité d’énergie par unité de temps à laquelle votre abonnement vous donne droit. Vos besoins dépendent donc de la puissance des équipements que vous branchez.

Dans les parties communes des immeubles typiquement, les compteurs ayant été installés lors de la construction des immeubles par le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, il est possible que leur puissance ne corresponde plus à celle dont vous avez besoin : l’éclairage consomme moins, la chaufferie ou l’ascenseur ont été changé…Plein de bonnes raisons pour que vos besoins de puissance électrique aient changé ou simplement qu’ils aient été mal calculés à l’origine.

Quels sont les outils disponibles pour faire cette vérification ?

Grâce au compteur Linky, il est possible de faire cette vérification de puissance à distance en s’appuyant sur les données. Que vous soyez syndic, bailleur social ou président de conseil syndical, Homeys vous permet de réaliser cette analyse en quelques clics en vous proposant de signer un consentement d'accès aux données de vos compteurs des parties communes puis en collectant à distance les données de ces compteurs.

Nos outils généreront ensuite instantanément un rapport avec des recommandations pour ajuster votre puissance si c'et nécessaire.

Quelles sont les économies à la clef ?

Les abonnements fonctionnent par palier de 3kVA (3kVA, 6kVA, 9kVA…30 kVA, 36kVA), entre deux paliers successifs, il y a un écart d’environ 20 euros d’abonnement (cf. grille tarifaire ci-dessous). Par exemple, si vous n’avez besoin que de 3kVA et que vous avez souscrit un abonnement à 9kVA, vous pouvez économiser plus de 40 euros par an sur chacun de vos points de livraison (PDL) d’électricité.

prix de l'électricité en fonction de la puissance souscrite

Pour un bailleur, un gestionnaire de réseau de boutique, un property manager du secteur tertiaire, on parle de plusieurs dizaines de milliers d’euros par an qui peuvent être économisés du jour au lendemain. Pour une copropriété on peut économiser jusqu'à 20% sur la facture d'électricité des parties communes.

Une autre bonne raison de faire cette opération c'est qu'en optimisant la puissance souscrite de vos abonnements, vous participez à la transition énergétique en indiquant au réseau la puissance réelle dont vous avez besoin.

liste de clients baillerus sociaux et écononomies réalisées

“Grâce à Homeys, j’ai revu à la baisse la puissance souscrite de 500 compteurs sur les 871 compteurs qui sont dans nos parties communes. On va économiser 25 000 euros par an sur les charges” (Tours Habitat)

Quels sont les coûts facturés par le fournisseur pour réaliser le changement de puissance ?

Par ailleurs, baisser la puissance souscrite de votre abonnement se fait maintenant à distance en 24h quand, avant, cela demandait le déplacement d’un technicien. Et le corollaire c'est que cette opération qui coûtait encore plusieurs dizaines d'euros il y a quelques années ne coûte plus que 3,71 euros !

Le saviez-vous ?

Le premier compteur électrique fut présenté à la foire de Francfort à l’automne 1889 par une société hongroise.

Vous avez des questions ?
Ecrivez-nous !