Participer à la transition énergétique en améliorant l'efficacité énergétique des bâtiments
05 juil. 2021
Rénovation Données

La transition énergétique dans le secteur du bâtiment résidentiel : quelle situation aujourd’hui ?

Avec la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV), la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) et la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), la France s’est fixée comme objectifs, entre autres, de réduire la consommation énergétique finale des bâtiments de 28% d’ici 2028 (par rapport à 2010) et de rénover 500,000 logements par an. Dès lors, il devient indispensable d’optimiser et de conduire au mieux l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments

Dans son rapport publié il y a quelques jours sur la transition énergétique dans le secteur du bâtiment résidentiel, l’Ademe fait le point sur l’évolution du marché de l’Amélioration de l’Efficacité Energétique dans le Résidentiel (AEER). 

Le marché de l’Amélioration de l’Efficacité Energétique dans le Résidentiel (AEER) : quels enjeux selon le rapport de l’Ademe ?

Le marché de l’AEER progresse depuis 2006, pour atteindre en 2019 30,4 Mds€ de Chiffre d’Affaires (CA) et 211 350 emplois. 

On peut distinguer 3 filières au sein de ce marché : 

- La rénovation énergétique de l’enveloppe qui correspond à l’isolation des parois opaques (murs, toit, combles, plancher), au remplacement des ouvertures des maisons individuelles et à la pose de ventilation mécanique contrôlée VMC (pour renouveler l’air). Cette filière occupe 62% du marché de l’AEER, et correspond à 60% des emplois. On observe un ralentissement de la filière (baisse du CA de 7% par rapport à 2017), notamment à cause du recul du remplacement des ouvertures de maisons. Cependant, les travaux d’isolation des parois et de rénovation de la VMC continuent d’augmenter, ce qui est bon signe.

- Le renouvellement des appareils de chauffage, de production d’Eau Chaude Sanitaire (ECS) et de l’électroménager performant (classes A++ et A+++). La filière présente une forte dynamique (croissance du CA de 29% par rapport à 2017) qui provient en grande partie de la rénovation des Pompes à Chaleur (PAC) et des Chauffe-Eaux Thermodynamiques (CET).

- Le Diagnostic de la Performance Energétique (DPE), qui permet de renseigner sur la performance énergétique d’un logement en évaluant sa consommation d’énergie et son impact en termes d’émissions de gaz à effet de serre.  La filière DPE est en forte progression depuis une quinzaine d’années (croissance du CA de 53% entre 2017 et 2019) ; la dynamique la plus forte s’observe dans les logements collectifs, avec 106 milliers de DPE réalisés en 2019. 

Pour permettre le déploiement à grande échelle du marché de l’AEER, et notamment des deux premières filières évoquées (rénovation énergétique et renouvellement des appareils), Homeys propose de collecter et d’analyser les données de dizaines de sources différentes dans l’habitat collectif et individuel. En croisant ces données, nous identifions pour chaque logement les meilleures actions à effectuer pour améliorer l’efficacité énergétique et réaliser des économies d’énergie. 

Comment les données participent-elles à l’accélération et à la massification de la transition énergétique des bâtiments résidentiels ?  

La rénovation énergétique combine des exigences fortes en matière de quantité de logements à rénover, de qualité des travaux réalisés et de maîtrise des coûts. Il est possible de répondre à ces enjeux grâce aux données, qui permettent de mieux connaître, mieux comprendre, mieux diagnostiquer, et in fine mieux conduire l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments. 

L’outil développé par Homeys permet d’analyser en quelques secondes les données de consommation issues des compteurs communicants ainsi que les données de l’open data sur le bâtiment et des objets connectés de l’IoT. Il permet ainsi de mesurer, en instantané, la performance réelle des bâtiments, et notamment la performance énergétique de l’enveloppe et des équipements qui occupe une place centrale dans le marché de l’AEER d’après le rapport de l’Ademe. 

Homeys s’adresse à tous les acteurs de la rénovation énergétique qui souhaitent accompagner leurs clients particuliers dans la transition énergétique. Les mesures que nous réalisons permettent d’engager les ménages dans des actions d’économies d’énergie grâce au suivi vigilant de leur consommation, pour la rendre plus responsable.

Enfin, nous délivrons des recommandations de travaux de rénovation qui s’appuient sur les données, et nous pouvons garantir l’efficacité des travaux de rénovation énergétique grâce à nos mesures de consommation énergétique avant/après. Ces mêmes données, combinées avec celles des bâtiments, permettent de construire des modèles statistiques sur les gains financiers générés par les travaux de rénovation énergétique. Nous pouvons ainsi aisément confronter la réduction de la facture énergétique des ménages avec leur reste à charge. Les ménages seront encouragés à se lancer dans l’amélioration de l’efficacité énergétique de leur logement, et les banquiers seront plus enclins à proposer un prêt bancaire adapté. 

Claire

Vous avez des questions ?
Ecrivez-nous !