Condensation vitre
25 janv. 2021

Quelles sont les solutions pour réduire le taux d’humidité dans votre logement ?

Quelles sont les solutions pour réduire le taux d’humidité dans votre logement ?

Vous avez peut-être déjà remarqué dans votre immeuble ou votre maison des moisissures, du salpêtre ou encore de la condensation. L’humidité s’installe de manière durable et peut avoir des conséquences néfastes sur votre logement ainsi que sur votre santé. L’humidité donne également une impression de froid, ce qui incite à augmenter la température de votre chauffage, donc agit directement sur votre facture d’énergie.

Condensation vitre

L’humidité est-elle dangereuse pour la santé ? 

Un bâtiment, une maison ou un appartement humide peut en effet être dangereux pour la santé des occupants et notamment créer des problèmes respiratoires.

Il existe pas moins d’une centaine de bactéries qui viennent de l’extérieur mais surtout des bactéries produites à l’intérieur des structures. Il est important de pointer du doigt que ces bactéries produites en intérieur ont parfois une concentration 5 à 7 fois supérieure que les bactéries extérieures. 

Quels sont les risques pour la santé ? 

Les risques sont variés. En fonction du type de bactérie, il y a des symptômes et des maladies différentes. Lorsqu’un bâtiment est humide, de nombreux microbes et virus peuvent se développer notamment le virus de la grippe qui surgit souvent lorsqu’un logement est mal ventilé. 

Les problèmes d’allergies et d’asthme sont aussi à prendre en considération. Ils apparaissent en général lorsqu’un logement a un taux d’humidité trop élevé. 

Ce n’est pas tout, les problèmes d’humidité provoquent également de manière indirecte de l’eczéma, des inflammations chroniques et aggravent les symptômes de rhumatisme. 

C’est bel et bien évidemment ! Oui, l’humidité est dangereuse et peut favoriser le développement des problèmes de santé.  

Quelles sont les manifestations de l’humidité dans les logements ? 

La condensation 

On parle de condensation quand la vapeur d’eau présente dans l’air se liquéfie au contact d’un objet froid. Dans un logement, cela se manifeste par de la buée sur les vitres intérieures des fenêtres ou l’apparition de gouttelettes d’eau sur les parois murales. 

La cause principale de la condensation est souvent le mauvais renouvellement de l’air intérieur de votre logement. Les problèmes de condensation apparaissent donc parfois dans des logements récents, très bien isolés mais mal ventilés.

Les remontées capillaires 

Les remontées capillaires, c’est l’eau présente dans le sol qui remonte à travers les murs de votre maison. L’humidité du sol remonte verticalement dans les matériaux du bâtiment ce qui impacte d’abord les murs de soubassement et ensuite les murs d’élévations. Lorsque ce phénomène se produit, on observe des salpêtres.

Humidité mur

L’infiltration latérale

Les infiltrations latérales apparaissent généralement lorsque les eaux présentes dans le sol s’infiltrent dans le bâtiment.

Les causes principales :

  • Niveau du sol extérieur plus haut que le sol intérieur,
  • Absence de dispositif d’étanchéité des murs.

Bien comprendre les différences entre les remontées capillaires et les infiltrations latérales

Il est important de bien différencier ces deux phénomènes dans le but de mettre en œuvre les bonnes solutions pour lutter contre l’humidité. 

Les remontées capillaires, comme indiqué ci-dessus, représentent tout simplement la migration de l’eau dans le sol vers le logement. Prenons l’exemple d’un café et d’un morceau de sucre. Lorsque que vous trempez le morceaux de sucre à la surface du café, vous remarquez un cheminement ascensionnel, c’est-à-dire que le morceau de sucre s'imbibe de café du bas en haut. 

Les infiltrations latérales apparaissent généralement quand le niveau du sol extérieur est au-dessus du niveau de sol intérieur. Ces infiltrations touchent donc beaucoup les caves et les garages.

Pour conclure, avant d’engager des travaux importants pour remédier à vos problèmes d’humidité, assurez-vous que votre diagnostic est précis et que vous faites bien la différence entre ces différentes causes. 

7 astuces simples pour lutter contre l’humidité à la maison 

  • Aérer et ventiler : un des points les plus importants pour lutter contre l’humidité est de renouveler l’air et d’éliminer les excès d’humidité. Vous pouvez donc aérer tous les jours durant 5 à 10 minutes, notamment les pièces les plus humides de votre logement comme la cuisine ou la salle de bains. 
  • Installer une VMC : installer une Ventilation Mécanique Contrôlée est une excellente solution pour évacuer l’air des pièces humides. Ce dispositif permet d’évacuer l’air des pièces d’eau en faisant pénétrer de l’air frais issu de l’extérieur. Il permet donc de protéger son logement ainsi que sa santé. 
  • Nettoyer les bouches d’aération : dans les cuisines et les salles de bains, il est possible que le taux d’humidité augmente lorsque les bouches d’aération sont encrassées. Il faut donc les nettoyer régulièrement et ne pas laisser d’objet devant pour laisser l’air circuler. 
  • Vérifier les étanchéités : vérifier les étanchéités de vos murs, de vos fenêtres ainsi que du toit. Vous ne devez pas voir de fissures sur les murs, les joints doivent être nets. Vous pouvez également remplacer votre vitrage simple par un vitrage double dans le but de contrer les déperditions thermiques. 
  • Optez pour une centrale d’assèchement : la centrale d’assèchement est un boitier électronique et se positionne sur un mur. Le but de cet objet est de sécher les murs, c’est un traitement efficace qui permet de lutter contre l’humidité sans détériorer les murs. 
  • Le déshumidificateur : le déshumidificateur est un absorbeur anti-humidité. Il ne coûte pas cher (environ 8 euros) et permet de stocker l’humidité qui est dans l’air.
  • Le gros sel : le gros sel est un excellent moyen pour absorber l’humidité. Dans un récipient, déposez quelques cuillères et installez-le dans la pièce humide de votre logement. 

Certains travaux liés à la maîtrise de l’humidité dans le logement (installation d’une VMC notamment) sont en partie subventionnés par les certificats d’économie d’énergie (CEE). Pour vous éclairer sur ce dispositif d’aide permettant de réduire le coût des travaux de manière importante, faites faire vos travaux par un artisan labellisé RGE qui saura récupérer la prime CEE via un obligé ou un délégataire CEE.

Louis

Vous avez des questions ?
Ecrivez-nous !