maison entourée d'une écharpe avec une image de DPE
30 mars 2021

Comment les données permettent de lutter efficacement  contre la précarité énergétique ?

D’après les données de l’Observatoire Nationale de la Précarité Énergétique, ce sont environ 5 millions de foyers en France qui souffrent de précarité énergétique. La loi du 12 juillet 2010, définit précisément cette notion : « est en situation de précarité énergétique une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat ». 

La lutte contre la précarité énergétique est au cœur du plan de relance qui a suivi la crise du Covid-19 et le déploiement de cet objectif politique va accélérer grâce à la disponibilité des données liées à l’énergie. Elles favorisent le ciblage sur les zones les plus touchées et permettent d’identifier rapidement les actions à mettre en œuvre pour réduire la facture énergétique d’un ménage.

Comment les données permettent-elles un ciblage précis des quartiers sur lesquels se focaliser pour lutter contre la précarité énergétique ?

Grâce à la disponibilité de nombreuses données à l’échelle de la maille IRIS, une analyse permet d’identifier les quartiers à faible revenus qui sont de gros consommateurs en énergie. Le site opendata du gouvernement permet en effet de se connecter sur des jeux de données qui fournissent l’ensemble de ces informations. La disponibilité de ces données a permis la mise en place d’outil comme GEODIP qui cartographie la précarité énergétique sur le territoire français. Cet outil doit aider les acteurs territoriaux à mettre en œuvre des plans d’action.

L’objectif de cet outil n’est pas seulement de cartographier mais aussi d’évaluer l’efficacité de l’analyse des politiques publiques contre la précarité énergétique. Les données disponibles permettent par ailleurs aux différents acteurs des territoires de partager un référentiel sur le sujet de la précarité énergétique.

Quels sont les indicateurs qui définissent et mesurent la précarité énergétique ?

L’ONPE a vu le jour le 1er mars 2011 et joue un rôle clef dans la définition et le suivi de la précarité énergétique. Plusieurs indicateurs sont suivis à l’échelle des ménages pour caractériser la précarité énergétique.

Le taux d’effort énergétique (TEE) : “Le taux d'effort énergétique correspond à la part des dépenses totales d'énergie dans le logement sur le revenu disponible du ménage; le seuil au-delà duquel un ménage est considéré en précarité énergétique est de 8 % (soit près de deux fois la médiane)”

Comment les compteurs communicants accélèrent la détection des ménages précaires ?

Grâce à ses partenariats avec GRDF et Enedis, Homeys est capable de remonter les données de n’importe quel compteur communicant instantanément et de calculer la facture mensuelle et annuelle d’un ménage. En quelques secondes, nos outils vous permettent donc d’identifier un ménage en situation de précarité énergétique et de lui fournir des recommandations pour réduire sa facture énergétique à travers un processus qui portera ses premiers fruits dans les jours qui suivent le diagnostic.

Les outils d’analyse de données jouent donc un rôle pour aider les accompagnateurs de terrain à maximiser le temps d’accompagnement humain et en limitant le temps passé à des tâches chronophages comme la récupération et l’analyse des factures. 

Comment Linky et Gazpar permettent de fournir des conseils aux ménages pour réduire leur facture d’énergie ? 

Lorsque Homeys interroge les données des compteurs communicants, nos outils récupèrent jusqu’à trois ans d’historique de consommation du ménage. La finesse et la richesse des ces données permettent évidemment à nos algorithmes de générer automatiquement des conseils et des recommandations pour que le ménage puisse réduire sa facture. Ces conseils s’appuient sur l’analyse des données au pas quotidien et parfois horaires mais aussi sur le croisement de ces données avec les données du bâti que l’on récupère par ailleurs. 

Et le RGPD dans le suivi des données de l’énergie ?

Les données de consommation énergétique sont des données personnelles; Pour les interroger, les collecter et les stocker, les outils développés par Homeys ont donc besoin de récupérer le consentement du client final sur l’accès à ses données et ce n’est qu’à ce moment que nos outils pourront demander à Enedis et GRDF de nous donner accès aux données. A tout instant, ce consentement peut par ailleurs être révoqué dans nos outils pour permettre au particulier de se désengager du service s’il le souhaite. 

Vous souhaitez en savoir plus sur l’utilisation des données dans la lutte contre la précarité énergétique ? 

On vous conseille d’écouter ce webinar de l’association ThinksmartGrid auquel nous avons participé et qui résume très bien les différents enjeux de la donnée et de la lutte contre la précarité énergétique.

Henri

Pour suivre nos actualités, inscrivez-vous à notre Newsletter !

CHAUFFAGE

Grâce à la plateforme SaaS dédiée au suivi du chauffage collectif, obtenez 25% d'économies d'énergie et un meilleur confort

DIAG

Découvrez notre outil de diagnostic facile à mettre en oeuvre à distance ou bien lors d’une visite chez un client

Vous accompagne dans l’optimisation tarifaire de vos contrats d’électricité et dans l’achat de gaz au meilleur prix.