Photo compteur Linky
06 avr. 2021

Comment les données des compteurs Linky révolutionnent le choix du fournisseur d’électricité des parties communes ?

Dans une copropriété, les charges d’électricité des parties communes sont souvent peu regardées car elles ne représentent en général moins de 1% du total des charges. Cela les laisse souvent au rang des charges qui dérivent alors qu’une analyse des données du compteur permet dans plus de 50% des cas de réaliser en quelques jours des économies substantielles

L’énergie est un poste compliqué à suivre car les prix changent régulièrement ; ce qui signifie que l’on ne sait jamais si la hausse du poste électricité dans les parties communes est liée à une hausse de la consommation d’énergie ou bien  à une hausse des tarifs. Peu de syndic ou de conseils syndicaux ont donc les moyens de connaître les causes d’une dérive. 

Pourquoi les contrats des parties communes sont souvent mal dimensionnés ?

Les contrats d’électricité des parties communes sont souvent ceux qui ont été souscrits lorsque l’électricité a été installée dans l’immeuble c’est à dire il y a un siècle ou bien lors de sa construction. C’est donc à ce moment-là que l’on a décidé de la puissance souscrite de l’abonnement. Des ajustements sont ensuite faits avec l’arrivée de nouveaux équipements comme les ascenseurs mais la puissance est en général toujours revue à la hausse, jamais à la baisse. 

Dans le même temps, les équipements électriques (ascenseurs, éclairage, pompe de chaufferie collective, interphone…) appellent de moins en moins de puissance. Pour ne donner qu’un exemple, les ampoules LED consomment par exemple 10 fois moins que les ampoules à incandescence. 

Avec les anciens compteurs électro-mécaniques, vérifier si la puissance souscrite était adaptée à la puissance en aval des équipements obligeait à un déplacement et à des mesures coûteuses.

La conjonction de contrats passés il y a longtemps, d’équipements qui consomment beaucoup moins depuis quelques années et de moyens de contrôles historiquement chers à mettre en œuvre signifie que dans la majorité des cas, les contrats d’électricité des parties communes ont des puissances souscrites qui sont trop élevées. 

Pie chart des modifications de puissance les plus courantes sur les compteurs des parties communes

Comment les données des compteurs Linky permettent de faire une analyse fine à distance ?

Les compteurs Linky largement déployés dans les parties communes des immeubles collectent depuis le jour de leur installation des données précieuses pour réduire le coûts des contrats d’énergie des parties communes. 

Tous les compteurs Linky collectent la puissance maximale quotidienne appelée. Cette puissance c’est celle qui doit toujours rester inférieure à la puissance souscrite si vous souhaitez éviter les disjonctions. Son analyse sur une durée suffisamment longue - entre 9 mois et un an - permet de connaître la puissance optimale à souscrire pour l’abonnement des parties communes. Plus la puissance souscrite est élevée plus on paye cher et les économies obtenues grâce à une revue de la puissance souscrite s’élèvent dans plus de 40% des cas à plusieurs centaines d’euros d’économies par an. 

Le compteurs Linky enregistrent aussi la consommation en heure creuse et en heure pleine, permettant de s’assurer que la formule tarifaire choisie (heure pleine / heure creuse vs. base) est effectivement optimale. Les conditions de ces formules ayant évolué dans les dernières années il est important de revoir régulièrement leur intérêt. 

Grâce aux outils d’analyse développés par Homeys, toutes ces analyses se font à distance et instantanément via un outil en ligne. 

Quelles autres économies les données de mon compteur Linky permettent-elles de détecter ? 

En analysant les données de votre compteur, les outils de Homeys permettront aussi d’analyser quel est le meilleur fournisseur pour acheter l’électricité des parties communes. Plus de 75% des copropriétés sont encore aux tarifs réglementés d’EDF alors que changer de fournisseur permet en moyenne de gagner 10% sur sa facture d’énergie. 

L’analyse des données des compteurs des parties communes permet aussi de détecter une utilisation anormale de l’utilisation de l’électricité des parties communes ou bien des dysfonctionnements comme des éclairages qui fonctionnent la nuit de manière inappropriée. Chez Homeys, c’est toute l’expertise que nous avons développée autour de l’analyse des données de consommation d’énergie qui nous permet en quelques secondes de tirer tout le bénéfice pour nos clients des données des compteurs communicants. 

Vous vous demandez quand votre chauffagiste a éteint la chaufferie ? Vous souhaitez savoir combien de fois par an l’ascenseur est en panne ? Voilà autant de questions auxquelles nous pouvons aussi vous répondre grâce à l’analyse des données des compteurs de vos parties communes. 

Henri

Pour suivre nos actualités, inscrivez-vous à notre Newsletter !

CHAUFFAGE

Grâce à la plateforme SaaS dédiée au suivi du chauffage collectif, obtenez 25% d'économies d'énergie et un meilleur confort

DIAG

Découvrez notre outil de diagnostic facile à mettre en oeuvre à distance ou bien lors d’une visite chez un client

Vous accompagne dans l’optimisation tarifaire de vos contrats d’électricité et dans l’achat de gaz au meilleur prix.